Mai 10

Corée du Nord : un engagement de non-prolifération de sa bombe nucléaire H ?

La Corée du Nord présente une menace pour le monde entier à cause de son exploitation nucléaire. Les États-Unis sont particulièrement réticents sur ce sujet et ne cessent de dissuader et d’avertir la Corée du Nord sur cette production nucléaire. Kim Jong-un, le leader nord-coréen a fait une déclaration à l’appui de son engagement de non-prolifération de la bombe H. qu’est-ce qui a amené ce pays à changer d’avis ?

Des menaces successives

La Corée du Nord a affirmé que la bombe H ne serait utilisée qu’en cas de force majeure. Elle a même évoqué l’idée de dénucléarisation mondiale. Leur leader a dit que cette bombe sera destinée pour protéger le pays contre toute tentative d’attaque des États-Unis. En effet, Kim Jong-un a affirmé ces propos rassurants lors du congrès du parti des travailleurs de Corée samedi dernier. Pourtant, la Corée du Nord avait fait des provocations successives, notamment contre les États-Unis et la Corée du Sud très récemment. En mars dernier, la Corée du Nord a fait des gestes provoquant le monde entier. Ce n’est pas étonnant puisque ce pays attire toujours les foudres de la communauté nationale depuis ses projets de bombe nucléaire, menaçant la paix à travers le monde. La Corée du Nord a effectué un essai janvier dernier, faisant l’objet d’un test d’une bombe hydrogène. Toutefois, des experts mondiaux soupçonnent que c’était une bombe H. Ainsi, l’ONU a adopté des sanctions sévères à l’endroit de la Corée du Nord. Suite à cette sanction, la Corée du Nord a menacé les États-Unis de sa force nucléaire en mettant en place un missile visé vers Washington, au cas où les Américains tenteraient quoi que ce soit contre eux. De plus, la colère de la Corée du Nord s’est encore amplifiée à cause des manœuvres militaires exercées par les Américains et les Sud-coréens chaque année qui s’est tenues en mois de mars. Alors, elle s’est également prise sur la Corée du Sud en la menaçant de lancer un « blitzkrieg », un autre fruit de son exploitation nucléaire.

Des essais nucléaires à répétition

Les experts craignent alors que d’autres essais nucléaires puissent avoir lieu le long de cette année 2016. Derrière la promesse de non-prolifération affirmée par Kim Jong-un, la communauté internationale reste vigilante. Plusieurs tentatives ont déjà eu lieu cette année comme un tir depuis un sous-marin et un autre depuis un satellite. Ce dernier a même la capacité d’atteindre le Japon et qui sait pour les futures tentatives, de vraies menaces pour l’équilibre mondial.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.