Mai 29

Le marché des soft drinks en expansion.

Les tendances de consommations à l’heure actuelle sont régies par les distributeurs, en grande partie. La présence d’un soda par exemple, sur un linéaire de grande surface lui assure une visibilité certaine. Est-ce la bonne stratégie ?

 

Le marché aujourd’hui

Actuellement, en France, le marché des boissons non alcoolisées est saturé. En effet, il existe un très grand nombre de marque dans cette catégorie. Cependant, le marché reste largement dominé par la société mondialement connu qu’est Coca Cola. Elle a su investir dans d’autre marque comme Minute Maid pour le jus d’orange, Sprite pour la limonade, Fanta pour le soda pétillant, … pour être présent sur un grand nombre de lignes produits. Aujourd’hui, bien que d’autres la concurrence, il est impossible de penser pourvoir l’évincer. Il existe cependant, d’autres stratégies pour se faire une place sur ce marché.

La distribution

On a l’habitude de se dire que tous les produits sont présents dans nos grandes surfaces. Mais ce n’est pas le cas évidement. Les produits de grandes consommations sont en effet présents dans les chaînes de distribution. Cependant, une tranche de la population tend à vouloir consommer d’une autre façon. Elle souhaite acheter des produits dont elle connait les origines, les méthodes de fabrications, etc. Dans cette optique, les épiceries « bio » se sont multipliées. Les produits vendus sont exclusivement estampillés de la certification produit biologique. La conséquence se trouve au niveau des produits disponibles. Les consommateurs habitués à ces lieux ont vu débarquer une grande quantité de produit locaux comme par exemple la LORINA, eau pétillante de lorraine ou des vins de petits producteurs.
Ces changements ne sont pas révolutionnaires. Par contre les habitudes de consommations en pleine mutation, le sont ! Les marques vont devoir mixer avec ses nouvelles enseignes ainsi que celui virtuel matérialisé par les e-commerces.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.