Nov 02

Protestation face à la force de police au Maroc

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de plusieurs villes du Maroc depuis hier, suite à la mort de Mouhcine Fikri.

L’origine du conflit

mouhcine-fikri-mort Si l’on rappelle un peu les faits, un vendeur de poisson d’une trentaine d’années, connu sous le nom de Mouhcine Fikri a trouvé la mort vendredi dernier dans la soirée. Cela s’est produit dans la ville d’Al-Hoceima, dans la région du Rif, suite à une confiscation de ses marchandises par la police locale. Selon les sources, il a été broyé dans une benne à ordure. Ce qui a mis le feu à la poudre était surtout une vidéo de la victime, filmé avec un téléphone portable qui a circulé sur internet. Cet accident a donc déclenché une manifestation publique dans Al-Hoceima tout d’abord, et qui s’est ensuite étendue dans les autres villes de la région.

Non-respect des droits de l’homme

non-respect-du-droit-de-l-hommePour le moment, on ignore encore ce qui a causé l’altercation entre la force de police et le vendeur de poisson. Mais les forces de l’ordre ont bafoué les droits de l’homme en commettant cet acte, selon les manifestants. Malgré leurs indignations, ils sont descendus dans les rues tout en gardant leur calme durant la nuit du dimanche.Mouhcine Fikri est devenu un martyre face à la persécution des autorités. Les autorités soutiennent cependant que cet homme vendait des marchandises interdites au Maroc, mais cela ne justifie pas pour autant l’exécution de cet homme.

Réaction des autorités locales

arrestationAprès avoir présenté ses condoléances à la famille de la victime, le roi a demandé une enquête approfondie pour déterminer ce qui a réellement conduit à la mort de cet homme. Cela inclut aussi l’arrestation des responsables du crime. Cette action vise surtout à calmer la population, et à éviter des incidents durant les manifestations.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.